Echanges de monnaies rares en euro entre collectionneurs

euroweb-collection

Voilà une quinzaine d’années que la devise européenne a remplacé le franc national. Parce que pour certaines pièces, notamment les centimes et les monnaies de 1 et 2 euros, les tirages ont été limités : on compte des pièces rares en euro qui valent beaucoup plus que leur valeur faciale. Les collectionneurs se précipitent pour les posséder ; parfois aussi, ils s’échangent ces monnaies qui peuvent s’estimer à plus de cent fois leur valeur. Quelles sont les pièces que l’on trouve souvent dans les collections et que faut-il savoir avant d’effectuer un échange avec un autre collectionneur ?

Les pièces collectionnées

Les collections de pièces en euro sont variables. Il y a des séries complètes par pays, d’autres par pays et par année d’émission. Il y a aussi les « essais » comme les « training token », les « Birmingham », les monnaies de « Pesac », les essais slovaques … Les collections se composent aussi parfois des fautées ou des hybrides ou encore des erreurs de flans. Puis, il y a les euros en argent ou or qui sont spécialement destinées pour enrichir les « trésors » des collectionneurs passionnés ou même filles de http://www.6annonce.com/.

A ne pas oublier durant l’échange

Certaines petites pièces méritent une attention particulière lorsqu’on projete de faire des échanges de pièces avec d’autres collectionneurs. Il y a les 2 euros commémoratives de Finlande qui sont mélangés avec les pièces courantes. On sait aussi que des tirages uniques ont été faites : durant les Jeux Olympiques à Athènes en 2004, la Grèce a émis une pièce de 2 euros commémorative. Des séries de monnaies en euros existent par ailleurs ; on peut citer comme exemple les 16 pièces commémoratives sur les Länder en Allemagne, ou encore la série comportant les sites espagnols inscrits à l’Unesco, émise par l’Espagne au cours de l’année 2010.